08 mai 2010

L'encre a été renversée.

935030poinsignon_enfant_reve_1211728667

.

Et désormais, lorsqu’on écrit, c’est toujours pour quelqu’un. Je ne suis plus capable d’écrire un poème. Car à sa lecture, je tendrais l’oreille vers un mot de sa part. Une chanson plus belle encore qui en embellira le sens, et me parlera toujours un peu plus. Sa voix et sa manière de comprendre mes textes, et d’en faire un message. Ce que j’écris, c’est pour tous. Je ne peux plus enfermer au silence tout ces jeux de phrases. Chacun de mes mots qui s’alignent cherche son épilogue.

Alors je n’écris plus, et m’enferme un peu plus. Je redeviens celle que j’ai été, sans cesse remise en question. A trop écrire pour soi, il manque la reconnaissance. A écrire pour les autres, il n’y a plus de refuge. Je requiers, à la fois, le besoin d’un soutien, l’éloge d’une approbation ; et le secours d’un abri, rien qu’une échappatoire.

Alors tout s’éteindra.

.

.

Posté par Methylamine à 21:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur L'encre a été renversée.

Nouveau commentaire